L'implant et le voyage en avion

Extrait du numéro de juillet 2013

Le voyage en avion est bien souvent la première étape d'un départ en vacances, surtout pour les destinations lointaines. Mais l'arrivée dans un aéroport peut être une source de stress pour certaines personnes et en particulier pour les porteurs d'implants. Le passage sous un portique de sécurité destiné à détecter les métaux ne va-t-il pas dérégler l'implant ? Une fois embarqué faut-il couper son implant ?

Les ondes électromagnétiques et le principe de précaution :

La presse se fait souvent l'écho du « principe de précaution » pour dénoncer l'impact négatif sur la santé que pourrait avoir les ondes électromagnétiques. Les portiques de sécurité dans les aéroports génèrent un champ magnétique destiné à détecter les porteurs d'objets métalliques. Ce champ magnétique peut-il avoir un impact négatif sur les implants ?

 

Quelques données chiffrées :


Le champ magnétique généré par un portique de sécurité est de l'ordre de 100µT* soit environ 20 fois inférieur à celui généré par un séchoir à cheveu passant à proximité de l'implant et 15 fois inférieur à celui engendré par un rasoir électrique**. Il est également inférieur à celui qui peut être mesuré au niveau du plancher d'un train à traction électrique. Sur le site internet de Cochlear il est désormais indiqué : « Le système de sécurité va détecter les composants métalliques de la partie interne et déclencher l'alarme du détecteur. Cependant cela ne présente aucun risque pour l'implant cochléaire»

(...) pour en savoir plus commander le N° 10 de 6MM

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.