Revue de presse novembre 2014

Des prothèses auditives trop mal remboursées !

141120-rp120.11.2014 - www.60millions-mag.com

L'Assurance maladie ne rembourse pas assez certains dispositifs médicaux, comme les prothèses auditives. L'Observatoire citoyen des restes à charge en santé publie des chiffres exclusifs qui montrent l'ampleur de la dépense pour le patient. Sera-t-il entendu ?

S'équiper de prothèses auditives coûte (très) cher, surtout pour les plus de 20 ans. En effet, pour cette catégorie de patients, l'Assurance maladie ne prend en charge que 9 % des frais réels réglés pour s'appareiller. C'est ce qui ressort de l'étude sur le remboursement des dispositifs médicaux* menée par l'Observatoire citoyen des restes à charge en santé, créé par le Collectif interassociatif sur la santé (CISS), la société Santéclair et 60 Millions de consommateurs.

Sur 1 500 €, la Sécurité sociale rembourse 120 €

Concrètement, pour un appareil dont le prix moyen s'élève à 1 500 €, la Sécurité sociale rembourse 120 € (contre 840 € pour les moins de 20 ans) et le patient conserve à sa charge près de 1 400 € (ou 900 € après intervention éventuelle de sa complémentaire santé). Des montants à multiplier par deux car, dans la majorité des cas, il convient d'appareiller les deux oreilles. On constate une déconnexion totale entre les prix de vente pratiqués par les professionnels et les montants servant de base au remboursement par l'Assurance maladie.

4 205 devis passés au crible

L'Observatoire met également au jour des pratiques pour le moins choquantes. Lorsqu'il s'agit de dispositifs médicaux ne disposant pas de prix limite de vente (comme c'est le cas pour les prothèses auditives), le même produit peut être vendu jusqu'à quatre fois plus cher d'un magasin à l'autre. Pour rendre compte de cette grande hétérogénéité des tarifs, notre Observatoire a constitué une base de 4 205 devis, soit 7 447 appareils auditifs. Cette base ne prétend pas refléter l'ensemble des appareils vendus sur le territoire. Néanmoins, elle couvre tous les départements et près de 2 000 magasins.

Des appareils 10 à 50 % plus chers pour les jeunes

Pour les six références les plus représentées (Pure Micon 5 et 7 de la marque Siemens/Audeo Q50, Q70 et Bolero Q50 M/P de la marque Phonak), on constate que les tarifs annoncés peuvent varier du simple au double, et parfois même davantage d'un devis à l'autre. Enfin, on s'aperçoit que le même modèle d'audioprothèse coûte 10 à 50 % plus cher lorsqu'il est vendu à un assuré de moins de 20 ans, mieux remboursé, que lorsqu'il équipe un adulte de plus de 20 ans, mal remboursé !

Seules 36 % des personnes malentendantes sont équipées

Le désengagement de l'Assurance maladie conduit incontestablement un certain nombre de personnes à renoncer à l'acquisition d'un appareil auditif. 36 % seulement des personnes qui disent avoir besoin d'être équipées en prothèses auditives sont effectivement appareillées, selon l'enquête Handicap Santé à laquelle le Bucodes SurdiFrance (l'Union des associations de personnes malentendantes et devenues sourdes) a contribué. Face à cette situation, les membres de l'Observatoire appellent à une remise à plat complète des conditions de prise en charge des produits et prestations remboursables.

Victoire N'Sondé

* Les chiffres de cet Observatoire proviennent de l'analyse des données anonymisées issues du Système national d'information inter-régimes de l'Assurance maladie (Sniiram), auquel le Ciss a accès en tant que membre de l'Institut des données de santé (IDS).

Lire sur le site de www.60millions-mag.com  / Article format pdf

Lire le rapport sur le reste à charge en audioprothèse

Lire quelques réactions à ce propos par ailleurs


Transcence, le lien social pour les sourds et malentendants

141114-rp114.11.2014 - www.lesechos.fr

Chaque semaine, les innovations de la Silicon Valley sont décryptées par Nathalie Doré, CEO de l'antenne nord-américaine de l'Atelier BNP Paribas, basée à San Francisco, aidée de Eliane Hong et Arthur de Villemandy.
L'application : Transcence, le lien social pour sourds et malentendants

C'est sur la plate-forme de crowdfunding Indiegogo que Transcence a décidé de réaliser son appel à financement pour développer son appli mobile. Bien lui en a pris : Transcence avait comme objectif de récupérer 25.000 dollars, mais la start-up californienne, qui a vu le jour à Berkeley cet été, vient de clôturer sa campagne à plus de 40.000 dollars. Il faut dire que le projet remplit une belle promesse : permettre aux sourds et malentendants de participer à des conversations de groupe avec l'aide de l'appli mobile.

En effet, grâce à la reconnaissance vocale, l'appli traduit toutes les conversations. A l'inverse, pour les sourds et malentendants qui ont des problèmes de diction, elle permet de faire du text-to-speech : les sourds et malentendants peuvent non seulement comprendre le groupe mais aussi s'exprimer.

En savoir plus : lire l'article sur le site de www.lesechos.fr

Article format pdf


Déclin cognitive et pertes d'audition : les liens se confirment

141111-rp111.11.2014 - www.edp-audio.fr

Les liens entre déclin cognitif et perte auditive sont peu à peu dévoilés. Jean-François Dartigues, qui dirige l'unité de recherche Inserm « Épidémiologie et neuropsychologie du vieillissement cérébral » à Bordeaux, s'intéresse de près à ces thématiques. Prochainement, les résultats d'une étude prospective de grande envergure seront publiés, apportant davantage de preuves sur ces liens étroits.

Lire l'interview du Dr Jean-François Dartigue sur le site de www.edp-audio.fr

Article format pdf


Siemens cède son activité audiologie

141107-rp107.11.2014 - www.edp-audio.fr

Les rumeurs de cession allaient bon train depuis quelques années. C'est maintenant chose faite. Dans un communiqué de presse en date du 6 novembre 2014, la marque allemande Siemens fait savoir qu'elle cède son activité Siemens Audiologie au fonds d'investissement EQT, et à la famille d'entrepreneurs allemands Strüngmann, en tant que co-investisseur, pour un montant de 2,15 milliards d'euros, avec clause d'indexation sur les bénéfices futurs.

Le communiqué de presse précise qu'« En raison de l'offre très attractive formulée par les deux investisseurs, Siemens a décidé de ne pas poursuivre son projet d'introduction en bourse annoncé en mai dernier. « Ces dernières années, Siemens Healthcare a massivement investi dans sa division Audiologie. EQT, avec la famille Wallenberg, en tant qu'investisseur de référence, et la famille Strüngmann jouissent tous deux d'une excellente réputation et d'une solide expérience dans le secteur de la santé. Cette transaction n'est pas seulement excellente sur le plan financier, mais nous sommes également convaincus que ces deux investisseurs disposent d'une stratégie de croissance claire qui permettra de développer l'activité audiologie sur le long terme », a déclaré Hermann Requardt, P.-d.g. de Siemens Healthcare et membre du Conseil d'Administration de Siemens AG.

Lire la suite de l'article surwww.edp-audio.fr
Article format pdf


Dépistage néonatal de la surdité : parution du cahier des charges

03.11.2014 - www.legifrance.gouv.fr/

Un arrêté du 3 novembre 2014 fixe le cahier des charges du dépistage de la surdité permanente néonatale. Ces clarifications étaient attendues depuis l'arrêté d'avril 2012 qui en prévoit la généralisation.

Attendu depuis l'arrêté d'avril 2012 prévoyant la généralisation du dépistage néonatal de la surdité, le cahier des charges encadrant les modalités de ce dépistage est paru le 3 novembre 2014.

Des clarifications sont ainsi apportées à différents niveaux :

  • financement de l'action,
  • techniques utilisées : otoémissions acoustiques (OEA) ou potentiels évoqués auditifs automatisés (PEAA)
  • formation des personnels concernés
  • recueil du consentement des parents
  • accompagnement et information des parents : les coordonnées du CNIS Surdi Info seront systématiquement proposées
  • lien avec le médecin traitant de l'enfant

 Lire l'arrêté sur le site de www.legifrance.gouv.fr

Tout savoir sur le dépistage néonatal de la surdité

Mots-clés: revue de presse

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.