Revue de presse février 2015

Des enfants implantés au niveau du tronc cérébral pour la première fois aux États-Unis

23 février 2015 - http://www.sciencesetavenir.fr

C’est la première fois que des enfants bénéficient d’un implant du tronc cérébral aux États-Unis. Lors d’une présentation réalisée lors du congrès annuel de l’Association américaine pour l’avancement des sciences (AAAS), l’audiologiste et chercheur Laurie Eisenberg, de l’université de Caroline du Sud a ainsi présenté les résultats d’essais cliniques menés par son équipe. Ces essais, lancés en mars 2014 avec le soutien de la NIH, ont vu l’implantation de quatre enfants jusqu’à présent.

Aux États-Unis, seuls les malentendants âgés de plus de 12 ans pouvaient bénéficier d’un implant du tronc cérébral jusqu’en janvier 2013, date à laquelle la FDA a autorisé le lancement d’essai cliniques chez les enfants. Ces premiers résultats représentent donc une première pour le pays.

En Europe, en revanche, les enfants bénéficient d’ITC depuis déjà 10 ans. En Italie, l’équipe du professeur Vittorio Colletti a déjà implanté plusieurs enfants souffrant d’aplasie du nerf cochléaire, tandis qu’en France, en 2014, et alors que la HAS ne se prononce pas sur un éventuel âge minimum pour l’implantation, une équipe de chirurgiens de Necker et de la Pitié-Salpêtrière a posé un implant du tronc cérébral chez trois enfants, dont deux souffraient de neurofibromatoses de type 2 (NF2) et un d’une malformation labyrinthique bilatérale et d’une agénésie des deux nerfs cochléaires.

Des chercheurs mettent au point un implant pour entendre avec la langue

5 février 2015 - http://www.audition-infos.org

Entendre avec la langue serait possible, selon une équipe de chercheurs américains issus de l’université du Colorado. L’équipe de John Williams est, en effet, en train de mettre au point un appareil, composé d’un microphone et d’une oreillette Bluetooth, qui traduit les sons ambiants en stimuli sur la langue. Lesquels sont ensuite interprétés par le cerveau de la personne souffrant de déficience auditive qui pourra ainsi suivre une conversation. La technique nécessite pour le patient malentendant plusieurs semaines d’entraînement pour que son cerveau puisse reconnaitre les signaux électriques transmis par l’appareil et comprenne les mots prononcés.

Encore au stade de prototype, le prix de l’appareil ne devrait pas dépasser 2 000 dollars. Un coût bien en deçà des implants cochléaires, par exemple qui nécessitent une intervention chirurgicale, mais qui en France sont bien pris en charge. Parmi les pistes d’amélioration, les chercheurs tentent actuellement de diminuer la taille de l’appareil pour le rendre microscopique et confortable pour l’utilisateur.

Sensorion développe un traitement contre les vertiges liés aux acouphènes

 5 février 2015 - http://www.audition-infos.org

La société de biotechnologie spécialisée dans les maladies de l’oreille interne, Sensorion, cherche à lever des fonds auprès de ses actionnaires, Innobio et Inserm Transfert Initiative, pour mettre au point un traitement des crises de vertiges liées aux acouphènes.

Une somme de quatre millions d’euros serait nécessaire, selon la structure, pour mener à bien la phase 1 d’essai clinique chez l’homme et mettre au point un nouveau médicament nommé, pour l’heure, Sens-111. Les financements collectés permettraient également de tester un autre traitement innovant ciblant les lésions évolutives de l’oreille interne.
Sensorion a développé son expertise scientifique dans le domaine de la cellule ciliée de l’oreille interne. La structure, présidée par le médecin Laurent Nguyen, a été créée en 2009. Elle emploie 15 personnes.

 

Mots-clés: revue de presse

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.