Les malentendants français sont-ils sous équipés en audioprothèses

Combien de malentendants en France ? Combien sont-ils à être équipés d'audioprothèses ? Les audio prothésistes français sont-ils chers ? Sont-ils bons ? Nous avons tenté de répondre à ces questions à partir des données existantes. Il apparaît que ces données sont souvent contradictoires et faiblement étayées.

À la demande de l'observatoire des prix de la CNSA (caisse nationale de solidarité pour l'autonomie), nous avons présenté en mai 2013 une analyse des données disponibles sur l'équipement des malentendants français en audioprothèses. Vous trouverez ci-dessous le diaporama de la présentation ainsi que le rapport préparatoire. Nous avons tiré de ce rapport quelques résultats intéressants. Le lecteur curieux du détail de l'analyse pourra s'y reporter et même télécharger le fichier Excel des nombreux calculs et graphiques qui l'émaillent.

Les malentendants français sont-il sous-équipés en matière d'audioprothèse ?

Oui, probablement. En fait, le calcul du taux d'équipement n'est pas simple. Il faut d'abord s'entendre sur les définitions. On retient en général le nombre de personnes appareillées, c'est-à-dire portant une ou deux prothèses auditives, rapporté au nombre de personnes appareillables. Ces personnes appareillables ne sont qu'une partie de la population qui souffre de problèmes de l'audition. En effet, ces problèmes peuvent être plus ou moins graves. Une prothèse auditive n'apportera rien à une personne dont la surdité est très légère ni à une personne dont la surdité est totale.

Le premier chiffre dont on a besoin est celui de la prévalance des troubles auditifs : c'est le pourcentage de la population française qui a des problèmes d'audition. On doit ensuite identifier en son sein une population appareillable, puis le nombre de personnes effectivement appareillées.

LIRE LE RAPPORT

Voir le diaporama présenté à la CNSA

Télécharger les données complémentaires ( il est nécessaire pour cela de cliquer sur la touche droite de votre souris, puis sur « Enregistrer la cible du lien sous ... » pour procéder au téléchargement. tout autre procédé ne permet pas la lecture du document.)

 

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.