Articles archivés

Pétition destinée à la Federal Communications Commission (FCC)

M3 T3Ce qui se passe aux Etats Unis risque d’avoir des répercussions sur les téléphones vendus en France.

A ce jour, Apple est obligé de rendre ses appareils compatibles avec la position T, une fonctionnalité présente sur les appareils de correction auditive pour capter le son par induction magnétique.

Une révision des procédures est en cours aux Etats-Unis et Apple souhaite que l’autorité de contrôle américaine (Federal Communications Commission (FCC)) supprime cette obligation.

C'est pourquoi une pétition a été lancée pour s’opposer à cette initiative.

Lire la suite

Imprimer E-mail

Assemblée nationale : débats sur l'accessibilité téléphonique avec LSF et sous-titrage

Projet de loi pour une République numérique : la commision, saisie pour avis, a examiné le projet de loi et notamment les articles 18.43 et 45.

Dans le cadre de l’examen du projet de loi pour une République numérique en première lecture à l’Assemblée nationale, les députés ont débattu de l’article 43 relatif à l’accessibilité téléphonique, lors de la séance du jeudi 21 janvier 2016.

Extraits du rapport

Les obligations de mise en accessibilité des services téléphoniques et des sites Internet publics sont renforcées respectivement aux articles 43 et 44 du projet de loi. Prolongeant les avancées contenues dans la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, l’obligation d’accessibilité est rénovée afin de garantir l’accès de tous aux services de téléphoniques et en ligne. Ainsi, les services téléphoniques des administrations et des entreprises les plus importantes doivent mettre en place un service de traduction écrite simultanée et visuelle pour les personnes déficientes auditives, dans la lignée de l’expérimentation d’un centre relais téléphonique durant un an. Les sites Internet publics voient également leurs obligations de mise en accessibilité – ainsi que leur contrôle et leur sanction – renforcés face au retard pris par notre pays dans ce domaine.(...)

Un accès garanti des personnes déficentes auditives aux services téléphoniques

1. Un accès encore inégal des personnes déficientes auditives aux services téléphoniques

L’accès à la téléphonie des personnes sourdes et malentendantes constitue l’une des principales avancées de la politique du handicap en France – et plus largement en Europe – depuis dix ans. Consacré notamment à l’article 2 de la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées du 13 décembre 2006, cet accès a été rendu d’autant plus indispensable par l’accélération des mutations technologiques et la place des services téléphoniques dans le quotidien de chacun. (...)

Bien qu’il n’existe pas de recensement unique, le nombre de personnes sourdes ou malentendantes serait de 5 millions en France, selon l’étude réalisée en 2010 par le cabinet Advention Business Partners . Cette population recouvre toutefois une grande diversité de réalités et de niveaux de handicap auditif. La variété des modes de communication mérite en particulier d’être soulignée, avec une distinction entre la langue des signes française (LSF), le langage parlé complété (LPC), l’écrit et la voix.

Au-delà des incertitudes statistiques, chacun peut aujourd’hui être convaincu de l’ampleur du phénomène de déficience auditive et de la nécessité d’y apporter une réponse ayant un impact direct sur la vie professionnelle et sociale des personnes concernées. Il est également nécessaire d’inclure dans l’analyse l’entourage des personnes déficientes auditives, ne disposant souvent pas de moyens de communication pour joindre leurs proches souffrant d’un handicap auditif ( ....)

2. L’inscription dans la loi du principe d’accessibilité des services téléphoniques des personnes publiques et des entreprises

Dans la lignée de l’expérimentation du centre de relais téléphonique achevée le 31 mai 2015 et décrite ci-dessus, l’article 43 du projet de loi instaure une obligation de mise en accessibilité des services téléphoniques.

Cette obligation s’applique tout d’abord aux services publics, comme le prévoit le I de l’article 43 du projet de loi. L’article 78 de la loi du 11 février 2005 précitée est complété afin de préciser les dispositions contenues au premier alinéa de cet article relatives à l’accompagnement des personnes déficientes auditives.

Les services d’accueil téléphonique des services publics recevant les appels des usagers doivent être rendus accessibles aux personnes sourdes et malentendantes par la mise à disposition d’un service de traduction écrite simultanée et visuelle. Cette obligation s’applique à l’ensemble des services publics, qu’ils soient gérés par l’État, les collectivités territoriales, un organisme les représentant ou une personne privée chargée d’une mission de service public. (...)

Cette obligation s’applique également aux entreprises dont le chiffre d’affaires est supérieur à seuil défini par décret, aux termes du II du même article. Pour ce faire, l’article L. 113-5 du code de la consommation, consacré au numéro de téléphone mis en place par chaque entreprise afin de recevoir l’appel d’un consommateur, est complété par l’obligation de mise en accessibilité du service téléphonique aux personnes sourdes et malentendantes. Les entreprises doivent ainsi rendre leur numéro accessible par la mise à disposition d’un service de traduction écrite simultanée et visuelle. (...)

lire le rapport complet.

 

Imprimer E-mail

Prix 2015 du meilleur film sous-titré

Le Prix du meilleur film sous-titré pour sourds et malentendants a été remis à Jean-Pierre Améris pour son film Marie Heurtin.

Ce prix lui a été remis le jeudi 14 janvier 2016 à l'Espace Miramar, à Cannes.Prix du meilleur film sous-titré

 L’objectif de ce prix est de promouvoir le sous-titrage des films pour les sourds et les malentendants. L’initiative est  lancée, sous l’égide de l’ARDDS, avec le soutien de CinéST et du cinéma d’art et d’essai Les Arcades (le seul à Cannes qui projette des films en VFST), du Bucodes SurdiFrance et de la Ville de Cannes.

Le jury, constitué de personnes sourdes et malentendants, a choisi Marie Heurtin de Jean-Pierre Améris ; en effet à sa sortie, ce film a été projeté tous les jours et à toutes les séances, partout en France, dans une version sous-titrée pour les sourds et les malentendants.

Un sous titrage parfait et un film d'une grande valeur esthétique et pédagogique. Nous saluons particulièrement la pugnacité de JP Améris qui a su imposer le sous- titrage de ce film malgré toutes les réticences.

Christian Guittet lors de la remise du prix du meilleur film sous-titré - Jp Améris Xs

Le débat qui a suivi la projection du film et la remise du prix ont bénéficié d' une transcription en direct, pour permettre aux personnes sourdes ou malentendantes d'y participer.

 Vous pouvez découvrir ici l'intégralité de la transcription écrite

 

Imprimer E-mail

Les journées européennes des associations de personnes malentendantes à Paris, en avril 2016

Beaucoup de bruit pour mieux s entendre - Journées européennes des associations de personnes malentendantes

Un rendez-vous européen des personnes malentendantes

Chaque année, l’EFHOH, Fédération européenne des associations de  personnes malentendantes organise un évènement autour de son assemblée générale. C’est pour la première fois à Paris que se déroulera cet évènement, le vendredi 1er avril et samedi 2 avril 2016, avec une journée de conférences ouvertes à tous le samedi autour de la thématique "Bien vivre avec une perte d'audition".

Lire la suite

Imprimer E-mail

Projection du film Marie Heurtin au musée Quai Branly

Journée Internationale du Handicap 8 décembre 2015 

A cette occasion la Mairie du 7° de Paris organise des projections-débats du film «Marie Heurtin» au musée du quai Branly, en présence du réalisateur, Jean-Pierre Améris et du film "Insight"  en présence de l’équipe du film.

Le Bucodes SurdiFrance et l'ARDDS sont partenaires de cette projection, au côté du musée du quai Branly et de l’Association Valentin Haüy.Projection du film Marie Heurtin au Quai Branly

Salle de cinéma du musée du quai Branly (37, Quai Branly – Paris 7e) 
Projections et débat accessibles aux non-voyants (audio-description par casque individuel),aux malentendants (boucle magnétique & sous-titrage) et aux personnes à mobilité réduite (dans la limite des places disponibles).

réservation obligatoire au 01.53.58.75.60 ou par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Télécharger l'affiche

télécharger et imprimer l'invitation à présenter à l'entrée

Synopsis

Marie Heurtin (2014, 1h35)
de Jean-Pierre Améris, avec Isabelle Carré, Ariana Rivoire.

Cette histoire est inspirée de faits réels qui se sont déroulés en France à la fin du 19ème siècle.
Née sourde et aveugle, Marie Heurtin, âgée de 14 ans, est incapable de communiquer avec le reste du monde. Son père, modeste artisan, ne peut se résoudre à la faire interner dans un asile comme le lui conseille un médecin qui la juge « débile ». En désespoir de cause, il se rend à l’institut de Larnay, près de Poitiers, où des religieuses prennent en charge des jeunes filles sourdes. Malgré le scepticisme de la Mère supérieure, une jeune religieuse, Sœur Marguerite, se fait fort de s’occuper du « petit animal sauvage » qu’est Marie et de tout faire pour la sortir de sa nuit...

Insight (2015, 11 min 48’),
d’Alexandre Gangl, avec Stéphane Colin.

Une histoire de quatre destins croisés qui se retrouvent en un lieu : l’université́. Leur point commun, ils ont tous un handicap et pour la plupart il n’est pas apparent. L’un est tétraplégique, l’autre malvoyant, une est autiste et la dernière, malentendante. Au-delà de leur handicap, ce sont des êtres humains on ne peut plus normaux. En face, un professeur qui n’est pas toujours au courant ou qui pense bien faire.

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.