• Articles archivés

Articles archivés

Contribution du Bucodes SurdiFrance à une enquête de l'UFC Que Choisir

En 2014, le Bucodes SurdiFrance avait lancé une enquête sur les aides techniques.

Les résultats de cette enquête ont permis à l’association de consommateurs, L'UFC Que Choisir, de sélectionner des aides techniques pour effectuer des tests.

Que Choisir a publié ces tests dans son magazine n° 540 d’octobre 2015, pages 56 et 57.
Ils portent sur des téléphones, des réveils et des casques TV.

Merci aux participants de l’enquête pour leur précieuse contribution, à l’association Audition et Ecoute 33 pour son implication et ses ressources et à l’association UFC Que Choisir pour avoir fait mener et publier les tests.

Comment accéder aux résultats de l'enquête ?

Imprimer E-mail

Revue de presse septembre-octobre 2015

Assistants d'écoute : Sonalto racheté par le groupe Urgo

15 octobre 2015 - Le groupe familial Urgo, annonce ce matin, avoir acquis début septembre Sonalto. L'entreprise, créée en 2010 par deux jeunes entrepreneurs, Maxence Petit et Louis Blohorn propose des aides auditives préréglées aux pharmaciens. Partant du constat que seulement 17%* de la population malentendante sont équipés en France, Sonalto a voulu rendre accessible aux presbyacousiques une solution auditive à moins de 300 €. Selon certaines sources, en 5 ans, plus de 30 000 "assistants d'écoute" auraient déjà été vendus.

Les fondateurs déclarent avoir souhaité "s'adosser à Urgo pour bénéficier à la fois de la force d'un groupe pour se développer et aussi profiter du dynamisme d'une entreprise familiale qui innove en permanence". De son côté, Pierre Moustial, directeur des opérations du groupe Urgo explique que "Urgo et Sonalto partagent un état d'esprit commun, celui de pionnier, l'audace entrepreneuriale et la volonté de bousculer les règles du jeu". D'autre part, le spécialiste de la santé et du traitement médical des plaies s'est fixé un objectif ambitieux : " contribuer à faire progresser le taux d'équipement des Français souffrant de pertes d'audition".

La surdité, un marché porteur qui va s'accélérer

En dépit des différentes procédures lancées par l'union nationale des syndicats d'audioprothésistes, un arrêté ministériel autorise depuis août 2014, les 23 000 officines à conseiller et commercialiser des "assistants d'écoute préréglés d'une puissance maximale de 20 décibels". Un premier appareillage auditif pour les personnes gênées par une perte naturelle et modérée de l’audition.

La surdité est un marché porteur qui va s'accélérer par l'afflux des papy-boomers en âge de se faire appareiller et grâce à l'information et la sensibilisation des français par les professionnels de santé.

* Enquête Opinionway, « La perte de l’audition, un enjeu de société largement sous-estimé. »

Source : www.acuite.fr


150930 rp1Tadeo Acceo récompensés aux Trophées Horizon 2015

Paris - 30 septembre 2015 - Les équipes Acceo et Tadeo lauréates de la catégorie TPE/PME lors de la 5ème édition des Trophées Horizon organisée par le Groupe Crédit Agricole.

Lancés en 2009, les Trophées Horizon récompensent cinq innovations durables de fournisseurs du Groupe, que ce soit sur le volet social, économique ou environnemental, dans quatre catégories différentes : économie sociale et solidaire, TPE-PME, entreprises de taille intermédiaire et grandes entreprises.

Cette édition 2015 a réuni le 29 septembre dernier au sein de la Fédération Nationale du Crédit Agricole à Paris, plus de quarante entreprises sélectionnées, attestant une fois de plus de l’engagement des fournisseurs du Groupe dans des démarches innovantes et responsables. Un jury, composé de collaborateurs du groupe Crédit Agricole, spécialistes des achats, du développement durable et de la diversité, a départagé les candidatures. Les critères d’évaluation reposaient notamment sur le caractère innovant de l’initiative qu’elle soit environnementale, sociale ou économique.

Tadeo Acceo avaient été sélectionnés dans la catégorie TPE-PME, la plus disputée, aux côtés de quinze autres entreprises.
«Pour concourir, il fallait faire partie de la catégorie TPE-PME, bien-sûr, le projet devait proposer une innovation sur le volet social, économique ou environnemental mais aussi démontrer une valeur ajoutée pour nos métiers, nos clients ou nos collaborateurs », explique Sylvie Robin-Romet, Directeur des Achats Groupe Crédit Agricole SA et membre du Jury.
Le Jury a ainsi récompensé Tadeo Acceo pour son projet « global » d'entreprise à la fois innovant sur le plan technologique mais aussi très impactant au niveau social, économique et environnemental.
« Le projet de Tadeo Acceo répondait à l'ensemble de nos critères. D'une part, il facilite la communication entre sourds et entendants et permet au conseiller bancaire de communiquer efficacement avec un client sourd ou malentendant. D’autre part, il impacte socialement les territoires, revitalise les zones rurales. Enfin, il prend en charge la formation des traducteurs et crée des emplois », précise Sylvie Robin-Romet.

Plus qu’une récompense, les Trophées Horizon permettent aux lauréats de valoriser leurs démarches durables en externe et de bénéficier d’une véritable promotion de leurs actions auprès des autres entités du groupe Crédit Agricole.

Source : Communiqué groupe Crédit Agricole


Marché des prothèses auditives : la scandaleuse rente des audioprothèsistes

Source UFC Que choisir 28 septembre 2015

Au lendemain de la présentation du projet de loi de financement de la sécurité sociale, et s’alarmant du sous équipement des 6 millions de Français malentendants, l’UFC – Que Choisir dénonce aujourd’hui la scandaleuse rente des audioprothésistes. Dans une étude exclusive, l’association pointe les trois causes de la dérive des prix, et pour y remédier, presse les pouvoirs publics de mettre en œuvre sans délai trois solutions concrètes.

Lire l'étude et les propositions de l'UFC-Que Choisir sur "Audioprothèses : Un marché verrouillé au détriment des malentendants"

Le Bucodes SurdiFrance salue l’intéressante étude et estime qu’il est plus que temps que les pouvoirs publics prennent l’initiative de réunir toutes les parties prenantes à ce débat les représentants des usagers, du corps médical, des industriels, des audioprothésistes et des instances politiques pour engager un travail de concertation et apporter des réponses concrètes à cet enjeu de santé publique.

Lire le communiqué de presse du Bucodes SurdiFrance


Les malentendants restent les grands oubliés de la solidarité nationale

Paris, 22 septembre 2015 - Communiqué de presse CNA-UNSAF

« Le reste à charge en santé des Français diminue, pourtant, les malentendants restent encore les grands oubliés de la solidarité nationale » s’indignent le Collège national d’audioprothèse (CNA) et le Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), dans un communiqué de presse diffusé mardi 22 septembre 2015.

Le Collège et l’Unsaf se réfèrent au rapport de la DREES, rendu public le 15 septembre lors de sa présentation à la Commission des comptes de la santé.
Il révèle que pour l’année 2014, la baisse du reste à charge (RAC) des ménages français s’est poursuivie, avec une nouvelle diminution de 0,2 point, ramenant la part des dépenses de santé supportée par les ménages à 8,5 % au lieu de 8,7 % l’année précédente. Les dépenses de santé prises en charge par la sécurité sociale ont augmenté pour atteindre 76,6 % des dépenses, celles à la charge des complémentaires ont reculé de 13,7 à 13,5 %. Dans un communiqué de presse, Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, a souligné que « la France est ainsi l’un des pays de l’OCDE où la part des dépenses de santé financée par les fonds publics est la plus importante et le reste à charge des ménages le plus faible ».

Dans les déficits auditifs, un reste à charge moyen exceptionnellement élevé : 65 % 

« Malheureusement, les malentendants adultes ne bénéficient toujours pas de la diminution de leur RAC, souligne le communiqué du Collège et l’Unsaf. Les difficultés d’accès à l’appareillage demeurent importantes, y compris pour les personnes aux revenus moyens et,a fortiori, modestes, mais ne bénéficiant pas de la CMU. Malgré des prix situés en France dans la moyenne basse européenne, 1 500 euros par oreille en moyenne, il est constaté un RAC moyen de 1 000 euros chez l’adulte, soit 65 %, conséquence de la faible prise en charge obligatoire (120 euros) et complémentaire (350 euros en moyenne)1. En conséquence, environ 2 millions de personnes sont équipées dans notre pays, alors que, selon l’IGAS, 2,5 à 3 millions devraient l’être », regrettent le Collège et l’Unsaf qui comparent les systèmes de prise en charge français et allemand.

En Allemagne, une prise en charge sept fois supérieure à la France

« Ce même 15 septembre, la Cour des comptes a remis son rapport annuel sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale, comparant modèles allemand et français. Elle note : « En Allemagne : des taux de prise en charge supérieurs, mais sur un périmètre plus étroit qu’en France et "un bouclier sanitaire" ». L'audioprothèse y a été revalorisée en novembre 2013, à hauteur de 840 euros par oreille pour l’adulte (120 euros en France. Ainsi, si le système français bénéficiait de ces 720 euros supplémentaires de prise en charge, le RAC moyen de 1 000 euros par oreille serait divisé par quatre, soit 16 %, se rapprochant du RAC en santé moyen des Français », argumentent les instances professionnelles.

Source : www.audition-infos.org

Imprimer E-mail

Le festival de Cannes et nous et nous...?

meilleur film VFST 2015Création d'un prix du meilleur film sous-titré

Participer à la vie sociale et culturelle est un droit, reconnu notamment par les traités européens et la Charte des droits fondamentaux (ou sur Wikisource.org). Pour les sourds et les malentendants, accéder à la culture reste pourtant, malheureusement, très difficile, sinon impossible. En particulier, ils ne peuvent généralement pas aller au cinéma, sauf lorsque les films projetés sont sous-titrés.

 C'est ce qu'à fait Christiant Guittet de l'ARDDS 06.

L’initiative est maintenant lancée, sous l’égide de l’ARDDS, avec le soutien de CinéST et du cinéma d’art et d’essai Les Arcades (le seul à Cannes qui projette des films en VFST), le soutien du Bucodes SurdiFrance et de la Ville de Cannes.

Lire le communiqué de presse du 18 mai 2015

Meilleur film sous-titré 2015

Le prix du meilleur film sous-titré 2015 est attribué à Marie Heurtin

Rares sont les exploitants de cinémas qui projettent la version sous-titrée quand elle est disponible et ceux qui le font se limitent en général à une ou deux séances par semaine. Dans ce contexte, « Marie Heurtin » de Jean-Pierre Améris fait figure d’exception et mérite d’être salué : à sa sortie, ce film a été projeté tous les jours et à toutes les séances, partout en France, dans une version sous-titrée pour les sourds et les malentendants.

Pour plus de renseignements, lire sur le site de l'ARDDS

Imprimer E-mail

Le président du Bucodes SurdiFrance élu au bureau de l'EFHOH

Assemblée générale de l’EFHOH à Essenrd essen

Le Bucodes SurdiFrance a le plaisir d'annoncer l'élection de notre président Richard Darbéra au poste de trésorier du bureau de l'association européenne EFHOH (European Federation of Hard Of Hearing People) à l'unanimité lors de l'assemblée générale à Essen en Allemagne le 10 avril 2015.

Le bureau européen qui ne comporte que cinq membres a également élu une nouvelle secrétaire danoise. Après un premier temps d’immersion dans les finances européennes, Richard Darbéra devra préparer l'assemblée générale de l'EFHOH de 2016 qui aura lieu à Paris début avril.

Une étroite collaboration avec les associations europééennes de personnes malentendantes commence, qui , souhaitons-le, sera fructueuse.

Déclaration d'Essen 2015

L’accès aux appareils auditifs pour tous signifie l’accès aux mêmes chances pour tous.

  • Tout le monde doit avoir les mêmes chances. Pour les 51 millions de personnes malentendantes dans l’Union Européenne ce droit peut être rendu possible grâce à une prise en charge des appareils auditifs par l’État (totale ou partielle) et la généralisation des aides techniques. Pour ces millions de personnes (dont des enfants et des adolescents) l’accès aux appareils auditifs signifie l’accès aux mêmes chances.

  • Au nom des 51 millions de malentendants européens, L’EFHOH, la Fédération Européenne des Malentendants, réunie en Assemblée Générale à Essen en Allemagne, demande à tous les États membres de l’Union Européenne de garantir un accès à des aides auditives. Ces appareils doivent être de bonne qualité, approuvées par les professionnels et avec un reste à charge pour l’usager acceptable ; l’EFHOH demande aussi de garantir l’accès aux aides techniques et à la prise en charge du parcours de soins pour permettre aux usagers d’utiliser au mieux leurs appareils auditifs et leurs aides techniques complémentaires. Personne ne devrait exclu d’un accès égal pour une question de prix.

  • L’accès à l’éducation et à l’emploi : les appareils auditifs et les aides techniques compatibles doivent permettre un accès à l’éducation et par la suite à l’emploi. Il est urgent de réduire le taux de chômage des personnes malentendantes.

  • L’accès à la réhabilitation. Les aides auditives constituent actuellement la meilleure solution pour la majorité des personnes malentendantes. Ceci suppose cependant de respecter un parcours de soins bien identifié. Dans les standards européens (EN 15927) dont la référence est « services offerts par un appareil auditif », l’autorité de standardisation européenne (ANEC) stipule que l’achat d’un appareil auditif doit être accompagné d’une phase de réhabilitation. L’appareillage ne sera pas performant si ce parcours de soins n’est pas suivi, et, le coût pour les pouvoirs publics et les services de santé risque d’être encore plus élevés.

  • L’accès à l’autonomie. Tous les États ont une obligation qui est stipulée à l’article 5 de la Convention des Nations Unis pour le droit des personnes handicapées. Les personnes handicapées doivent pouvoir vivre de façon autonome. Les appareils auditifs permettent de vivre mieux : ils améliorent la communication, la vie sociale, l’éducation, l’emploi, les loisirs et in fine rendent la société plus inclusive. Les personnes malentendantes appareillées vivent mieux grâce à l’interaction de l’ensemble des ces facteurs.

Le contexte. Près de 10% de la population européenne est, à des degrés divers, malentendante. Des études montrent que les personnes malentendantes ont davantage de risque d’être exclues du marché du travail. Ce qui est dommageable non seulement pour la personne malentendante, mais pour la société toute entière. A titre d’exemple, le coût du sous-emploi de la population malentendante en Angleterre est estimé à 33,5 milliards d’euros en 2013. Ce montant couvre très largement le coût de la prise en charge de l’appareillage auditif par l’État (totale ou partielle).

Déclaration signée à l'Assemblée générale de l'EFHOH à Essen

Imprimer E-mail

Revue de presse avril 2015

Acouphènes : pourquoi c'est si compliqué

20 avril 2015 source Sciences et Avenir

Les zones cérébrales impliquées dans la genèse des acouphènes sont multiples et pas forcément liées aux seules aires auditives.

 C’est une première pour la recherche en matière d’acouphènes. Un travail international paru dans eLife et mené chez l’animal par des chercheurs chinois, américains et canadiens permet enfin de mieux appréhender la complexité de cette maladie qui se manifeste par des bruits gênants dans les oreilles. En France, 16 millions de personnes disent en souffrir. Pour certains, ces bruits dits fantômes se traduisent par un bourdonnement, pour d’autres par un sifflement. Mais dans tous les cas, la médecine peine souvent à les soulager totalement, leur prise en charge s’avérant très complexe car leurs mécanismes précis n’ont pas encore été totalement décryptés.

Cette collaboration internationale laisse apparaître que les zones cérébrales impliquées dans la genèse des acouphènes sont multiples, bien plus nombreuses qu’on ne l’imaginait, reliées entre elles par un réseau neuronal très sophistiqué et pas forcément liées aux seules aires auditives. Ce qui constitue une étape importante dans la compréhension de ces troubles. Les chercheurs ont dans un premier temps induit des acouphènes chez des rongeurs en utilisant des doses progressives d’aspirine, dont l’ototoxicité (toxique pour l’appareil auditif) est bien connue. Ils ont ensuite observé le fonctionnement de différentes zones cérébrales via une Irm et sont arrivés à la conclusion que celles ci étaient très nombreuses à être sollicitées. Parmi elles : l’amygdale, la formation réticulée, l'hippocampe et le cervelet, des zones plutôt spécialisées dans la gestion des émotions, l’éveil, la localisation des sons ou bien encore l’équilibre.

lire la suite de l'article

Quand casser les oreilles prend tout son sens!

2 avril 2015

L’expression « tu me fais mal aux oreilles ! » pourrait bien ne pas être une hyperbole. Car des scientifiques viennent de découvrir que la cochlée, l’organe principal de l’oreille interne, serait sensible aux stimuli douloureux. En effet, ces chercheurs de l’université Northwestern à Chicago ont mis en évidence l’existence d’une voie de signalisation de la douleur, parallèle à la voie de signalisation des stimuli sonores.

L’ensemble du corps humain est tapissé de nocicepteurs, des récepteurs à la douleur reliés au cerveau par des neurones somatiques sensoriels, le long desquels voyagent les signaux nerveux. Mais l’organe de Corti n’en est pas doté, suggérant qu’il n’est pas sensible à la douleur. Les résultats des travaux des scientifiques américains indiquent cependant qu’il utilise pour cela une autre voie de signalisation.

Selon ces travaux, cette voie emprunte des neurones, dits de type 2, qui lient les cellules ciliées externes au noyau cochléaire, situé dans le tronc cérébral. Les chercheurs ont découvert qu’elle n’est activée que par des stimuli sonores d’intensité si importante qu’ils provoquent la mort des cellules ciliées.

Pour mettre ce phénomène en évidence, ils ont utilisé des souris transgéniques chez lesquelles la voie de signalisation des stimuli sonores – joignant les cellules ciliées internes au noyau cochléaire via des neurones de type 1 – est désactivée. Puis ils ont exposé ces souris pendant une heure à des sons d’intensités différentes : forte (80 dB SPL), mais pas néfaste pour les cellules ciliées, ou bien très forte (120 dB SPL), causant la mort des cellules ciliées. Dans le premier cas, les neurones de type 2 n’étaient pas activés, mais ils l’étaient dans le second, montrant que cette voie s’active en cas de dommage des cellules ciliées.

Les chercheurs font d’ailleurs l’hypothèse que cette voie de signalisation n’est pas activée par les sons de forte intensité eux-mêmes, mais plutôt par la mort des cellules ciliées qui en découle.

Source : Flores EN et al. A non-canonical pathway from cochlea to brain signals tissue-damaging noise. Current Biology 2015;25(5):606-612

 

Imprimer E-mail

Tous à Aurillac pour l'assemblée générale du Bucodes SurdiFrance

Cette année l’assemblée générale du BucodesSurdiFrance aura lieu à Aurillac les 5, 6 et 7 juin 2015.

Le Cantal ne résume pas au petit rond bleu au centre de la carte météo, que nous connaissons tous ! A Aurillac, il y a une association très jeune (trois ans d’existence) et sympathique, l’ARDDS 15, qui avec beaucoup de courage et de dynamisme travaille d’arrache pied depuis près d’un an pour organiser la rencontre entre toutes les associations du BucodesSurdiFrance.

C'est l'occasion si vous ne faites pas partie d'une association de venir nous rencontrer!

Un programme alléchant et ambitieux qui débute le vendredi 5 juin avec des visites guidées, des conférences, des temps de détente et de repas afin de favoriser les rencontres.

Samedi 6 juin, le BucodesSurdiFrance se retrouvera au centre du congrès pour l’assemblée générale et le conseil d’administration.

Le dimanche, l’ARDDS 15 propose un forum théâtre, une sorte de théâtre participatif où les participants sont tour à tour spectateur et acteur.

Voir le programme complet

Pour ceux qui voudront profiter de l’occasion pour visiter le Cantal, l'ARDDS 15 leur prépare un programme pour la semaine précédant l’assemblée du lundi au jeudi avec possibilité d’accompagnement.
Savez vous qu’Aurillac est une des villes les plus ensoleillées de France (plus que Bordeaux, Clermont, et Toulouse) ?3 AGBuco Cantal3

Savez vous qu’à Aurillac il vient d’être découvert un site archéologique exceptionnel, très riche et chargé d’histoire ? (Aurillac a un riche passé monastique, abbaye de Saint Géraud..) Découverte de sarcophages en bois taillés dans un seul tronc d’arbre etc…
Savez vous que l’ouest cantalien bénéficie d’une influence océanique qui fait qu'Aurillac est au cœur du Pays Vert. Si il y a une forte pluviométrie ( capitale européenne du parapluie), il y a une faible pluviosité !
Savez vous que le Cantal a un patrimoine bâti d’exception avec plus de 600 châteaux sans oublier les burons, les vieux villages (Salers, Tournemire...).

Vous pourrez admirer paysages, montagnes riches en flore et en faune sauvage ainsi que de nombreuses vallées Vous pourrez aussi faire des randonnées exceptionnelles accompagnées sur le Volcan Cantalien.
Vous pourrez goûter à la qualité et à la variété des productions locales et de la gastronomie (truffade, pounti, tripoux, liqueurs de gentiane, de châtaigne, de myrtilles, Birlou, Tonton etc..)
Vous pourrez également découvrir des objets volants fabriqués dans l’atelier scientifique d’un des lycées (autogire, hélicoptère, hydravion, avion de tourisme…)
Réservez déjà ces dates, vous ne serez pas déçus, plaisir des yeux, plaisir des papilles, convivialité, sérénité et bien être ou comment concilier l’utile à l’agréable, voilà ce qui vous attend.

Pour vous inscrire, ce n’est pas trop tard !

Adressez- vous à votre président (e) ou écrivez à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Remplissez le formulaire d’inscription avant le 27 avril de préférence.
A bientôt, alors !

l'équipe de préparation de l'AG.

Imprimer E-mail

Convention de partenariat entre la CPAM de la Manche et les audioprothésistes

SignatConventCPAMMancheLa CPAM de la Manche vient de signer une convention de partenariat avec les audioprothésistes pour réduire le reste à charge. Cette convention vise à faciliter l'accès aux soins auditifs des personnes en difficultés sociales ou financières.

Ne pas attendre, ce qui est perdu ne revient jamais

Le dispositif a été initié par des acteurs locaux (association ADSM, CPAM de la Manche, audioprothésistes, représentant local de l’Unsaf) qui ont travaillé ensemble sous l’égide du Pr Sylvain Moreau, chef du service ORL et Chirurgie Cervico-Faciale au CHU de Caen.

Comment cela marche ?

Si une personne sollicite une aide financière auprès de la CPAM de la Manche parce que le reste à charge lui semble trop élevé, la CPAM demande à l’audioprothésiste un second devis comportant un équipement prévu par l’accord pour un montant de 1 100 €. En échange, si les ressources de la personne sont inférieures à 1 000 € mensuels, après étude, la CPAM finance l’achat avec ses fonds d’action sanitaire et sociale afin de réduire fortement la participation financière de l’assuré social. La personne peut ainsi s’équiper d’un appareil de classe D comportant 8 canaux pour un tarif de 1 100 € qui comprend la fourniture de l’embout auriculaire, une période d’essai de 15 jours minimum, la garantie de 4 ans, le service d’adaptation et d’entretien durant toute la vie de l’appareil.

Cette convention fait l’objet d’une affiche destinée à être apposée dans les cabinets médicaux et chez les audioprothésistes.

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.