• 4ème congrès international sur la boucle magnétique, du 6 au 8 octobre à Berlin

On a testé pour vous : la BIM en festival

RockEnSeine 2017 Boucles magnetiquesInvités par la Région Ile de France, nous sommes allés faire un tour à Rock en Seine – festival de musique qui se tient chaque année à Paris en fin d’été - pour le son et pour expérimenter l’accessibilité : chacune des 6 scènes du site du Domaine National de Saint Cloud était équipée, à proximité de la régie d’un espace bouclé (dans lequel avait été installé une boucle magnétique) sur quelques mètres, repérable sur le sol par des bandes fluo. À l’intérieur de cet espace, il était donc possible, en activant la position T de ses appareils auditifs, de recevoir le son du concert directement dans les écouteurs des appareils.

Au total, près d’une dizaine d’heures de musique : Inuit, Cabbage, Beach Fossils, FKJ, The Jesus & Mary chains, Franz Ferdinand, Flume et Black Lips. De quoi nous ravir les écoutilles !

Un aspect compliqué de l’écoute de la musique pour de nombreuses personnes malentendantes : le besoin de préserver des restes auditifs, qui, amplifiés par des appareils auditifs, facilitent grandement la vie quotidienne. Complexe peut donc se révéler le tiraillement entre le plaisir de la musique et le besoin de se protéger de ses excès.

Les avantages constatés :-)

- la boucle a permis de percevoir davantage de nuances, d’entendre certains instruments et voix non perçus habituellement. Elle a apporté une forme d’équilibre que les oreilles ne sont plus en mesure de trouver naturellement.

Mais quelques inconvénients, cependant :-(

- à ce volume élevé, il peut arriver de percevoir à la fois le son de la BIM et le son  naturel avec un léger différé entre les deux. Pas très agréable…

- la perception dans la boucle au sol varie selon l’inclinaison de la bobine. Danser un peu (sauf sans bouger du tout la tête, essayez vous verrez !) génère donc des coupures intempestives.

Un des derniers concerts, celui de Flume, était un DJ set. Compte tenu du volume (sons graves très amplifiés pour un fort ressenti des vibrations mais au détriment des nuances), le retrait des appareils auditifs et le port de bouchons d’oreilles étaient indispensables ! Malgré cela, malentendants et entendants de notre groupe de festivaliers ont ressenti des douleurs dans les oreilles au bout de quelques minutes et migré vers une autre scène. Aurait-on cherché à nous enflumer les oreilles ?

L’expérience nous a semblé globalement très intéressante. Différentes formes de perception du son s'avèrent possibles en jonglant entre la BIM, le programme musique des appareils auditifs et le retrait des appareils avec ou sans bouchons d’oreille. À refaire en testant d’autres genres musicaux !

Mots-clés: boucle d'induction magnétique, accessibilité, prévention, musique, bim, festival

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.