• 10 propositions pour améliorer la prise en charge des personnes malentendantes en France

EFHOH : la Déclaration de Londres de 2017

logo efhoh

Lors de la dernière Assemblée générale de l'EFHOH, la fédération européenne des associations de personnes malentendantes, une déclaration commune a été adoptée pour interpeller la Commission et le Parlement européens sur les besoins des personnes concernées et la nécessité de les inscrire dans l'agenda politique et les enquêtes menées.

En voici la traduction :

COMMUNIQUÉ LONDRES 2017

La perte d’audition : l’agenda politique, les sondages et études démographiques en Europe

Lors de l’Assemblée générale de 2017 à Londres, les délégués de la Fédération européenne des personnes malentendantes (EFHOH) ont approuvé la motion présentée par le représentant de l'association norvégienne. En voici le contenu :

L’EFHOH demande à la Commission Européenne et au Parlement Européen d’intégrer le problème de la perte d’audition dans leur Agenda politique et dans les études menées auprès des populations en Europe.

En Europe, environ 52 millions de personnes souffrent d’une perte d’audition ou d’une surdité qui affecte profondément leur quotidien et mène à l’isolement, accroît le risque de perte d’emploi et les empêche d’accéder à une formation adéquate.

Dans ce groupe, certaines personnes ont besoin d’une forte prise en charge là où d’autres ne demandent que des mesures d’adaptation : appareils auditifs et prise de conscience de leur handicap pour maîtriser leur quotidien.
Les personnes malentendantes le sont de diverses manières. On constate que leur nombre est en constante augmentation.

Le traitement de la perte d’audition est fragmenté et le suivi des patients souvent aléatoire.

Il existe peu de recherches conduites sur le thème de la perte d’audition et sur tout ce qui a trait à l’audition. Les variables démographiques ont évolué. Depuis les années 90, la population est toujours plus exposée au bruit dans le milieu professionnel et dans les loisirs.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a reconnu la perte d’audition comme étant l’un des handicaps permanents les plus fréquents en Occident, et a souligné que toutes les tranches d’âge de la population en sont de plus en plus atteintes. *

Une meilleure prise en compte de la perte d’audition aux niveaux nationaux et européen dans les études de populations et statistiques de santé publique permettra aux pouvoirs publics de mieux comprendre ce qu’est la perte d’audition et, sur cette base, d’améliorer les services de santé.

Il est important que les décisions et les actions soient évaluées sur une base de connaissances et de compétences adéquates.
Une sensibilisation à la perte auditive peut rendre plus facile l’explication de certains événements tels que les chutes accidentelles, l’isolement, les maladies mentales et les accidents de travail.

Les recherches ont aussi démontré que les personnes âgées sont souvent diagnostiquées comme étant démentes, alors que le problème réel * est la surdité ou la malentendance ; ne pas les traiter accroît le risque de le devenir.

Une perte d’audition peut aussi se cacher derrière d’autres troubles tels que les problèmes de dos ou de cou. Aussi une intégration de la perte d’audition dans les sondages auprès des populations permettra une meilleure compréhension afin de mettre en place une prévention efficace et pointue

L’EFHOH incite la Commission Européenne et le Parlement Européen à :

  • Développer et adopter une politique stratégique commune sur le thème de la perte d’audition visant à améliorer la vie quotidienne - tant sur l’égalité, la prévention que sur la rééducation physique et la réinsertion socio-professionnelle.
  • Faire en sorte que ces stratégies soient menées par les experts en la matière en contact direct avec les personnes
    sourdes et malentendantes.
  • En plus de ces stratégies, développer une politique de sensibilisation sur la perte d’audition auprès des professionnels soignants travaillant en gériatrie.
  • Conduire des recherches sur la perte d’audition dont, la recherche sur la prévention et la réinsertion et produire des résultats pertinents afin d’améliorer le bien-être et d'ouvrir des perspectives d’avenir aux personnes malentendantes.
  • Tenir une conférence européenne commune sur la perte d’audition qui mettrait en valeur les bonnes pratiques développées par les professionnels de l’audition et du secteur médico-social dans les différents pays de l‘Union Européenne. Notre collaboration étroite et nos efforts conjoints permettraient d’améliorer leur quotidien.

*
- Perte d’auditive due à l’exposition de bruits de forte intensité dans le cadre de loisirs, a review. World Health Organization 2015
- La perte d’audition chez la personne âgée, doktoravhandling av Jorunn Solheim, Universitetet i Oslo 2011

Traduction par Françoise de Brugada

Imprimer E-mail

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.