• Glossaire

Glossaire

Ce petit glossaire propose des définitions pour appréhender le jargon associé aux difficultés d'audition. Vous souhaitez le compléter ? Écrivez-nous !

A

ACA : sigle pouvant désigner les appareils auditifs > Appareils de Correction Auditive

Adaptation des appareils auditifs : ce sont les réglages et ajustements effectués avant et après achat (8 à 10 séances environ la première année, comprenant les séances obligatoires à 3 mois, 6 mois et un an après achat). Elle permet de personnaliser le matériel, à la physiologie de l’oreille du patient (embout sur mesure, longueur du câble ou du tuyau, revêtement de l’embout, type de filtre...) et à sa perception dans les différents environnements sonores qu’il vit au quotidien. Ces séances d’adaptation portent sur un ou plusieurs modèles d’appareils et permettent de valider le choix d’un modèle.

AGEFIPH : Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées

APACT : Association Promotion Accessibilité & Conception pour Tous

Audioprothésiste : son rôle est d’appareiller la personne déficiente auditive. Après échange avec la personne, il va la guider dans le choix de l’appareil, le régler et assurer le suivi pendant toute la durée de vie de l’appareil.  La profession d’audioprothésiste est encadré par les articles L4361-1 du Code de la Santé Publique. Il intervient sur prescription d'un médecin (généraliste ou ORL).

B

BAHA (Bone Anchored Hearing Aid) : le principe de ce type d’aide auditive à conduction osseuse consiste en une capture, un traitement et une amplification du signal sonore par une prothèse auditive externe clipsée à une vis en titane implantée dans la mastoïde un peu en haut de l’oreille. Le signal sonore est transformé en vibrations par cette prothèse auditive externe pour une transmission et transmis par conduction osseuse à la cochlée par la vis. Ce système se compose donc de deux parties, un implant percutané (une vis) en titane qui se pose chirurgicalement sous anesthésie locale ou générale et un processeur de sons externe.

Le système BiCROS (CROS bilatéral) est conçu pour les personnes présentant une perte auditive bilatérale asymétrique avec une oreille appareillable et l’autre non. Dans le système BiCROS, l’émetteur est posé du côté de l’oreille non appareillable. Il est composé uniquement d’un microphone. Le signal est transmis au dispositif de réception (un appareil auditif) porté sur la meilleure oreille.
Dans une adaptation BiCROSS les signaux de l’émetteur et ceux reçus directement dans appareil auditif sont additionnés et amplifiés.

Binaural : on parle d'appareillage "binaural" quand les 2 oreilles sont équipées d'appareils auditifs. Et de "monaural" pour une seule oreille.

Boucle à induction magnétique (BIM) : une boucle à induction magnétique permet aux personnes malentendantes appareillées de compenser leur handicap. Elle améliore la qualité d'écoute en atténuant le bruit ambiant et en permettant d'entendre directement la source sonore : télévision, téléphone, baladeurs mp3, au cinéma, en réunion, au guichet, etc. Elle transmet le son sans fil aux appareils auditifs compatibles sur lesquels l'audioprothésiste active un programme appelé "position T". Pour tout savoir sur la BIM, consultez le document établi par le Direction Ministérielle à l’Accessibilité (DMA) La BIM en questions.

Boucle de guichet : désigne couramment une boucle à induction magnétique (BIM) qui permet de mettre en accessibilité un espace d'accueil à des personnes malentendantes équipées de la position T.

Bruit blanc : un bruit blanc est un bruit dans lequel toutes les fréquences ont la même intensité sonore. Un bruit blanc sert à réceptionner une aide technique en permettant de vérifier que celle-ci se comporte de la même façon quelle que soit la fréquence acoustique. Le bruit blanc est également utilisé pour masquer les acouphènes.

C

Cap Emploi : dispositif en charge d'accompagner vers l'emploi les personnes en situation de handicap. En savoir plus

Cerumen : le cérumen, appelé cire d’oreille, est une substance jaunâtre sécrétée par les oreilles. Elle protège le conduit auditif et aide à l’élimination des bactéries et poussières. Parfois, il s’accumule dans ce conduit et le bouche. Ce phénomène peut être dû à une augmentation de la production, ou à une mauvaise évacuation du cérumen (définition Ameli).

CMU : Couverture maladie universelle www.cmu.fr

CNSA : Caisse Nationale de Solidarité pour l'Autonomie

CNS : Conférence Nationale de Santé

CNCPH : Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées

CNRPA : Comité National des Retraités et Personnes Agées

CENTICH : centre National des Technologies de l'Information et de la Communication pour l'autonomie

CERTA : Centre d’Evaluation et de Réadaptation des Troubles de l’Audition

CESE : Conseil Economique Social et Environnemental

CIH : Comité Interministériel du Handicap

CROS (Controlateral routhing of signal ou Routage contrôlé du signal) : système qui convient aux personnes entendant normalement d’un côté et ne pouvant être appareillées de l’autre. Le système CROS se compose d’un dispositif de transmission, ou émetteur, et d’un dispositif de réception ou récepteur. L’émetteur est posé du côté de l’oreille non appareillable. Il est composé uniquement d’un microphone. Le signal est transmis au dispositif de réception, porté sur l’oreille qui entend. Dans une adaptation CROS, la personne malentendante perçoit le signal transmis depuis le côté non appareillable en plus de tous les sons naturels qui entrent dans son oreille entendant normalement.

D

Décibel (dB) :  unité de mesure de l’intensité sonore
20 dB : intensité à partir de laquelle un bruit devient audible
70 dB : voix humaine dans une conversation
120 dB : avion au décollage
Un écart de 3 dB correspond au doublement de l’intensité sonore

Devis normalisé : c’est un document que l’audioprothésiste est tenu de remettre au patient. Certains éléments doivent être obligatoirement repris dans ce devis : distinction prix de l’appareil / prix des prestations. Retrouvez toutes les obligations attachées à ce devis sur le site de la sécurité sociale, Ameli. Ces éléments ont été définis dans l’arrêté du 31 octobre 2008 publié au joiurnal officiel du 4 novembre 2008.

DSME : sigle utilisé pour désigner les personnes devenues sourdes et les personnes malentendantes

Durée d’utilisation de l’appareil : en moyenne, le délai avant le premier renouvellement est de 5 ans et 5 mois. Donnée issue du rapport de la Sécurité Sociale : Point de Repère, le marché de l’audioprothèse en 2013.

E

EFHOH : European Federation of Hard of Hearing people = Fédération européenne des associations de personnes malentendantes

F

FDC : Fonds Départemental de Compensation du Handicap. Voir rubrique Aides financières

FIPHFP : Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique www.fiphfp.fr

Forfait piles : chacun a le droit à un forfait entretien, comprenant l'achat des piles. Ce forfait est de 36,59 € par appareil et par an. L'assuré reçoit, selon sa situation, 60 % de ce montant, soit 21,95 euros (par appareil), ou le total s'il bénéficie du remboursement à 100 %. Pour toute information complémentaire sur le remboursement des piles, nous vous invitons à consulter le site ameli.fr

Forfait surdité : le forfait surdité est un montant mensuel forfaitaire, délivré sous conditions aux personnes en situation de surdité par les Maisons Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) dans le cadre de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH).

Fréquence : le son est une vibration de l’air. La fréquence est le nombre de vibrations par seconde. Plus la fréquence est élevée, plus le son est aigu.

G

H

I

IFHOH : International Federation of Hard of Hearing  people = Fédération mondiale des associations de personnes malentendantes

IGAS : Inspection Générale des Affaires Sociales

Implant cochléaire 
L’implant cochléaire est une solution de réhabilitation de l’audition pour les personnes dont la surdité est importante et pour lesquelles l’appareillage auditif devient insuffisant. Présentation de l’implant cochléaire
Pour une présentation détaillée, consultez le site de l’AIFIC, association de personnes implantées membre du Bucodes.

INPES : institut National de Prévention et d'Education pour la Santé

Intras ou intra-auriculaires : désigne de petits appareils auditifs qui se logent dans le conduit auditif. L’emplacement du micro dans le conduit auditif permet de conserver les effets naturels du pavillon de l’oreille pour repérer l’origine du son.

J

JNA : Journée Nationale de l'Audition. C'est le nom d'un évènement qui se tient chaque année en mars dans toute la France et celui de son association organisatrice.

K

L

Larsen : Son aigu produit par une sonorisation lorsque le haut parleur est trop proche de l’émetteur. Dans ce cas un son de faible intensité est amplifié puis transmis par le haut parleur avant d’être amplifié à nouveau puis ré-amplifié et ainsi de suite. Cette boucle d’amplification produit un son de plus en plus aigu appelé Larsen.

M

MDPH : Maison Départementale des Personnes Handicapées

Monaural : on parle d'appareillage monaural quand une seule oreille est équipée d'un appareil auditif. Et de "binaural" quand les 2 oreilles sont concernées.

N

Numéro 114 : c'est le numéro d'urgence à composer pour contacter le SAMU, la police ou les pompiers par SMS ou par fax, 7/7 jours et 24/24h. Ce numéro est réservé aux personnes ayant des difficultés, temporaires ou permanentes, à entendre ou à parler. En savoir plus

 

O

OETH : Obligation d'Emploi des Travailleurs Handicapés. L'accord OETH concerne l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés du secteur sanitaire, social et médico-social privé non lucratif. En savoir plus

Oreille "non appareillable" : une oreille est considérée non appareillable si une amplification classique n’apporte pas de bénéfice satisfaisant au regard de l’atteinte ou en cas de distorsion inacceptable du son.

O.R.L. (médecin oto-rhino-laryngologiste) : dans le parcours de soin de la personne malentendante, l’ORL effectue le diagnostic de la perte auditive. Si les examens révèlent un besoin d'appareils auditifs, le praticien établit une ordonnance.

Orthophoniste : auxiliaire médical-e qui a la charge d’éduquer les personnes malentendantes à la lecture labiale et d’assurer leur rééducation auditive, notamment s’il y a eu implantation cochléaire ou du tronc cérébral. Il intervient sur prescription d’un médecin (généraliste ou ORL).

P

PCH (Prestation de Compensation du Handicap) : aide financière versée par le département, elle est destinée à rembourser les dépenses liées à la perte d'autonomie induite par la perte d'audition : appareils auditifs, aides techniques, transcription, prise de notes, etc. Son attribution dépend du degré d'autonomie, de l'âge, des ressources et du lieu de résidence. Plus d'informations dans la rubrique Aides financières.

Position T et MT : dans la « position T », les micros de l’appareil auditif ou de l’implant sont deconnectés et le son provient uniquement de la boucle magnétique. Dans la « position MT », le son provient à la fois de la boucle magnétique et des micros de l’appareil auditif (ou de l’implant). La personne entend alors l’environnement sonore dans lequel il se trouve.

Q

R

RQTH : Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé

Réverbération : effet sonore qui induit une persistance du son, une fois la source sonore interrompue. La réverbération rend difficile la compréhension de la parole.

S

Sameth : Service d’Appui au Maintien dans l’Emploi des Travailleurs Handicapés. Service facilitant le maintien dans l’emploi des personnes handicapées dans les entreprises du secteur privé et les établissements du secteur public. En savoir plus

SAVS : Service d’Accompagnement à la Vie Sociale. C’est une structure vers laquelle sont adressés les adultes en situation de handicap et en perte assez importante d’autonomie. Elle a pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie par un accompagnement adapté, favorisant le maintien ou la restauration de leurs liens familiaux, sociaux, scolaires, universitaires ou professionnels et facilitant leur accès à l'ensemble des services offerts par la collectivité. 

Suivi des appareils auditifs : ce sont la maintenance et les réglages effectués tout au long de la durée d’usage de l’appareil pour l’adapter à l’évolution des besoins du patient et effectuer l’entretien. Ces rendez-vous de suivi sont effectués au minimum une fois tous les 6 mois.

Surdité appareillable : certaines pertes auditives ne sont pas appareillables, en particulier lorsque la perte est trop sévère, il faut alors envisager la solution de l’implant cochléaire. D’autres situations vont rendre des surdités très compliquées à appareiller telles que la présence d’acouphènes invalidants, l’hyperacousie, l’accumulation de cérumen ou encore une anomalie de l’oreille externe ou moyenne (absence, malformation du conduit auditif...). dans ce dernier cas, il est aussi possible d’opter pour une aide auditive à ancrage osseux (BAHA).

Système d'écoute complémentaire (ou collier connecté) : aide technique utilisée par les personnes appareillées qui ont une perte auditive importante, elle permet d’éviter les inconvénients d’une transmission sonore aérienne : diminution de l’intensité sonore avec la distance , phénomènes d’écho sur les parois, mélange avec le bruit environnant... Contrairement à un appareil de correction auditive, l’aide technique ne corrige pas le son (pas d’amplification, pas de transposition de fréquence) mais remplace le mode de transmission aérien par une transmission par induction magnétique (BIM) ou fréquence radio (HF ou Bluetooth). Les micros directionnels permettent également de privilégier les informations sonores d’une direction donnée.

T

Transcription simultanée : la transcription simultanée des échanges consiste à diffuser par écrit, à la vitesse de la parole, l’intégralité des échanges sur grand écran ou sur un écran individuel. Ce dispositif permet une compréhension des informations non entendues et donne accès à l’ensemble des interventions pour les personnes pour qui la boucle à induction magnétique ou le casque ne suffisent pas.

Imprimer

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.